>>, Réseaux de chauffage urbain>Dijon : quand la gastronomie rencontre l’énergie renouvelable

Dijon : quand la gastronomie rencontre l’énergie renouvelable

2018-03-08T15:29:42+00:00 27 février 2018|Établissements publics, Réseaux de chauffage urbain|

Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin – Image : Eiffage / Architecture : Anthony Béchu.

L’utilisation d’énergie renouvelable dans le réseau de chaleur de Dijon se développe. Alors que la chaufferie biomasse a été mise en service en 2015, une convention pour le raccordement au réseau de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin vient d’être signée.

EIFFAGE, aménageur de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin, et SODIEN, exploitant du réseau de chaleur de Dijon et filiale du Groupe Coriance, ont signé fin 2017 une convention de raccordement du projet de Cité au réseau de chaleur urbain. Ainsi, les bâtiments de la Cité dont le pavillon de la gastronomie et du vin bénéficieront d’une énergie locale et renouvelable, la biomasse.

La Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin

Le 16 novembre 2010 l’UNESCO a inscrit « le repas gastronomique des Français » sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Quatre villes, Dijon, Lyon, Paris-Rungis et Tours, ont uni leurs compétences et mis en commun leurs énergies pour faire émerger des Cités de la Gastronomie.

La Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin de Dijon, portée par le Groupe EIFFAGE, se déploiera sur un terrain de 6,5 hectares et 70 000 mètres² de bâtiments. Elle sera composée de plusieurs équipements à vocation culturelle, touristique, commerciale et économique, et d’un éco-quartier. La livraison des premiers éléments est prévue pour 2019.

Au cœur du projet, le pavillon de la gastronomie et du vin sera composé de 1700 m² d’expositions qui donneront les clés pour comprendre le repas gastronomique des Français mais aussi l’importance du vin dans ce patrimoine culturel. Un centre de conférences permettra l’organisation d’événements, de colloques et de rencontres sur le thème de la gastronomie, des vins, du goût et de la nutrition.

Le réseau de chaleur géré par SODIEN alimentera en chauffage et eau chaude sanitaire le million de personnes attendu annuellement sur le site et qui bénéficiera ainsi d’une chaleur écologique.

De l’énergie renouvelable pour alimenter la cité

Pour raccorder la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin au réseau de chaleur, et le pavillon de la gastronomie et du vin, plus de 900 mètres de canalisations enterrées seront positionnées pour distribuer la chaleur jusqu’aux 7 nouvelles sous-stations qui seront créées pour diffuser la chaleur jusque dans les bâtiments.

Fonctionnant auparavant aux énergies fossiles, le réseau de chaleur de SODIEN est alimenté depuis 2015 majoritairement par la biomasse, une énergie locale et renouvelable. Il s’étend sur 27 km et dessert 12 000 équivalents-logements.

Catégories

Archives

VOIR TOUTE NOTRE ACTUALITÉ
2018-03-08T15:29:42+00:00 27 février 2018|Établissements publics, Réseaux de chauffage urbain|

Nos dernières actualités

Brune Poirson visite le réseau de froid Coriance de Toulouse

29 août 2018|Évènement, Réseaux de chauffage urbain, Villes et Collectivités, Visites|

Mercredi 29 aout 2018, Brune POIRSON, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire, visite à Toulouse le 1er réseau français de froid alimenté à 100% par la valorisation énergétique des déchets. Le réseau de froid de Toulouse Métropole dessert aujourd’hui, dans le quartier en développement [...]

VOIR TOUTE NOTRE ACTUALITÉ