window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-37128834-4');
Castres Borde Basse2019-10-24T13:50:21+02:00

Développement du 2e réseau de chaleur de la ville de Castres

Chargement…

Contexte 

En 2009, la Ville de Castres s’est dotée de son tout premier réseau de chaleur construit et exploité par le Groupe Coriance et sa filiale Castres Energie Services (CES). Cette infrastructure, qui s’étend sur 6 km et qui est alimentée à plus de 90% par de la biomasse, dessert plus de 1500 équivalents-logements localisés dans le quartier de Lameilhé ou encore le Centre Hospitalier Intercommunal de Castres-Mazamet.

Fort de sa réussite et répondant aux attentes écologiques et économiques de la ville et de ses habitants, un deuxième réseau de chaleur verra le jour dès le début de l’année 2021.

Description du deuxième projet

En effet, le 26 juillet 2019, Pascal Bugis, Maire de Castres, et Yves Lederer, Président de Coriance, ont signé le contrat de délégation de service public confiant au Groupe Coriance, la construction et l’exploitation du 2ème réseau de chaleur de la collectivité.

Ce réseau d’une longueur de 8 km sera également alimenté à 90 % par de la biomasse. La chaufferie se composera de deux chaudières (1 500 kW et 2 230 kW) qui seront approvisionnées en bois provenant au maximum de 80 km à la ronde.

Ainsi, le site de l’armée du 8ème RPIMA, les établissements scolaires, les logements de l’OPH ou encore le futur bassin nordique pourront bénéficier du réseau de chaleur durable de la ville. Le réseau permettra de produire une chaleur à un prix compétitif et stable dans la durée.

Les travaux démarreront au printemps 2020 pour une mise en service en début d’année 2021.

Les investissements pour ce projet vertueux s’élèvent à 10 millions d’euros.

Ambition

En terme de création d’emploi, 9 emplois directs et indirects seront créés pour l’exploitation mais aussi du fait de l’approvisionnement en biomasse qui favorise la structuration de la filière bois de la région. Le partenariat avec une structure d’insertion permettra la signature d’un contrat d’alternance pour un emploi en insertion.

Un site internet sera également mis à disposition des abonnés et usagers du réseau ainsi que du grand public. Ils pourront ainsi être informés du projet et de l’avancement des travaux.

D’un point de vue environnemental, l’impact est considérable puisque 4 000 tonnes de CO2 seront évitées chaque année, soit l’équivalent du CO2 émis par la circulation de plus de 3 400 voitures.

La traçabilité de l’approvisionnement en bois sera garanti grâce à l’utilisation de plaquettes forestières issues de forêts gérées durablement et grâce à la valorisation de broyat de palettes non traitées.

Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur alimenté par de la biomasse ?

Chargement…

La biomasse est une énergie renouvelable qui présente des avantages environnementaux, économiques et sociaux.

En effet, elle valorise l’énergie calorifique contenue dans le bois, quelle que soit sa forme. L’utilisation de cette source d’énergie permet de garantir aux abonnés des coûts bas et stables, moins fluctuants que ceux des énergies fossiles. Les filières d’approvisionnement en biomasse sont des sources d’emplois locaux et non délocalisables. Elles contribuent également à la structuration de la filière bois-énergie locale.

L’exploitation des forêts en France est organisée et contrôlée. En  février 2017, la France a adopté son Programme National de la Forêt et du Bois (PNFB) 2016-2026, qui vise à améliorer la récolte de bois et ses usages dans la construction et le mix énergétique tout en assurant une gestion durable des forêts.

Il n’y a pas de conflits d’utilisation dans le bois. Le bois utilisé pour produire de l’énergie n’est ni du bois d’œuvre, ni du bois d’industrie. Le bois qui est utilisé comme biomasse est au contraire du bois qui n’était jusqu’à lors pas valorisé que ce soit pour la charpente, l’ameublement, la papeterie ou les panneaux. En outre sont utilisés les rémanents, c’est-à-dire du petit bois, qui restaient en forêt et renvoyaient le CO2 directement à l’atmosphère lors de leur décomposition.

  • Développement du réseau de Bondy : début des travaux ZAC Rives de l’Ourcq
  • Lancement des travaux de la chaufferie biomasse de Brive

Nous contacter

    En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées et conservées par Coriance dans le cadre de ma demande de contact et de la relation qui peut en découler.

    Partagez cette information avec vos réseaux :

    Nos dernières actualités

    La Cité de la Gastronomie et du Vin se raccorde au réseau de chaleur de Dijon Métropole, SODIEN

    mardi 18 janvier 2022|Réseaux de chauffage urbain, Villes et Collectivités|

    EIFFAGE, aménageur de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin, et SODIEN, exploitant du réseau de chaleur de Dijon Métropole et filiale du Groupe Coriance, ont signé fin 2017 une convention de raccordement de la Cité au [...]

    STB : le réseau de chaleur de Bondy fournira de la chaleur aux futurs bâtiments des résidences Patio et Carré Nature

    mardi 18 janvier 2022|Réseaux de chauffage urbain, Villes et Collectivités|

    Créée en 2011, La Société Thermique de Bondy (STB), filiale du Groupe Coriance, est la société dédiée à l’exploitation du réseau de chauffage urbain de la Ville de Bondy, dans le cadre d’un contrat de Délégation de Service Public. Depuis 2014, [...]

    Coriance investit pour développer un 2e réseau de chaleur à Villiers-le-Bel (95).

    vendredi 14 janvier 2022|Réseaux de chauffage urbain, Villes et Collectivités|

    En fin d’année, Coriance a signé un contrat de délégation de service public (DSP) avec le Syndicat Intercommunal de Villiers-le-Bel / Gonesse afin de développer et exploiter un 2e réseau de chaleur à Villiers-le-Bel (95). La production de chaleur sera [...]

    VOIR TOUTE NOTRE ACTUALITÉ
    Aller en haut